Skip to content
#Jardins urbains

Atelier eem, Paysarchitectures

Racines du futur

Racines du futur est un jardin éphémère qui entrelace création sculpturale, accueille des usages et favorise une croissance végétale exubérante.

Ce projet se découpe en trois phases : tout d’abord, le sol fertile est restauré, par la suite, des racines sortent du coteau et enfin des volubiles s’enroulent vers le ciel. Cette installation accélère le temps : subitement, des racines géantes sortent du coteau et partent à la conquête de la Vallée de l’Alzette. Dessiné en prenant compte de la géographie des lieux et échancré par les poussées végétales, un large plancher accueillera les visiteurs au sein d’une création extraordinaire qui servira de balcon surplombant la vallée, le tout formant une vaste sculpture-paysage. Les parois et les sols minéraux seront colonisés par des végétaux volubiles qui s’enrouleront autour de formes sculpturales en acier en escaladant celles-ci.

Atelier eem et Paysarchitectures réalisent ensemble des œuvres d’art et créent des jardins depuis plus de dix ans. Architectes paysagistes et artistes plasticiens, ils entrelacent avec ingéniosité art et paysage, effectuent des glissements et passent alors d’un champ à l’autre, mettant ainsi à contribution différentes disciplines des secteurs de la construction et de l’aménagement. De cette hybridation émergent des sculptures-paysages, œuvres contextuelles qui révèlent l’ineffable et offrent un écrin singulier à de multiples usages.

De nationalités allemande, italienne et française, Atelier eem et Paysarchitectures sont des architectes, des ingénieurs, des artistes et des paysagistes travaillant à Paris. En 2019, le jardin de la paix le troisième train, 1er prix «European Garden Award» EGHN, transformait une clairière de la forêt de Compiègne en jardin artistique. En 2023, l’aventure continue avec Tra ipetri, oeuvre éphémère installée sur la citadelle d’Ajaccio et les cristaux, transformant l’espace public grâce à l’esthétique à Saint-Denis.

Fers à béton en acier, plancher en bois, pisé d’asphalte réemployé.

Végétaux pionniers : Prunellier (Prunus spinosa), Clématite Avalanche (Clematis «avalanche»), Genêt à balais (Cytisus scoparius), Bruyère commune (Calluna vulgaris)

Végétaux volubiles : Houblon (Humulus lupulus), Houblon doré (Humulus lupulus aureus), Clématite d’Armand (Clematis «armandii»), Akébie à cinq feuilles (Akebia quinata)

Partager