Skip to content
#Jardins urbains

Racine Carrée, Atelier Ty Maap

Le chant de l’Alzette

Le végétal interprète le « chant de l’Alzette », il crée le lien entre ce que l’on perçoit, la fréquence sonore, et ce que l’on entend, la chute d’eau.

Le chant de l’Alzette entend jouer des particularités identitaires du site et vise à créer un équilibre plus juste entre les infrastructures minérales dominantes, l’Alzette, le végétal et l’homme. La présence invisible mais acoustique de l’Alzette est mise en scène au travers d’une trame qui imprime au sol le dessin caractéristique d’une fréquence sonore. Cette empreinte crée un lien entre ce que l’on perçoit (la fréquence sonore) et ce que l’on entend (la chute d’eau à proximité) et met ainsi la rivière en scène par évocation, au coeur du jardin. L’onde sonore est également évoquée par un ruban d’osier aérien grâce auquel le végétal se met à interpréter le « chant de l’Alzette ».

Les architectes paysagistes Mathieu Allain et Thomas Van Eeckhout collaborent de manière régulière depuis 2013, à la conception de jardins privatifs et d’espaces publics. Ils furent tous les deux collaborateurs indépendants et chefs de projet au sein d’un Atelier d’Architecture des Jardins et du Paysage bruxellois, entre 2013 et 2020. La diversité des projets développés les a amené à travailler sur des contextes très variés : développement de campus scolaires, de parcs urbains, de cimetières paysagers, d’écoquartiers, restauration de jardins historiques… Leur collaboration au sein de cette structure a dévoilé une synergie positive que les deux paysagistes continuent à entretenir au travers de nombreuses collaborations ponctuelles. Celles-ci s’enrichissent des expériences professionnelles que chaque partie continue à acquérir de manière indépendante.

Thomas Van Eeckhout commence sa formation paysagère en Flandre et obtient un diplôme de Master en Architecture du Paysage aux Pays-Bas (Larenstein – Wageningen University). Il est gérant du bureau Racine Carrée depuis 2004 situé en Wallonie.

Mathieu Allain part étudier en Belgique où il obtient en 2013 un Master en Architecture du Paysage à la Faculté agronomique de Gembloux. Il fonde l’atelier Ty Maap en 2023 basé en Bretagne après 8 ans d’expérience professionnelle à Bruxelles.

Le projet est en majeure partie conçu à base de matériaux biosourcés. Un nombre important des composantes provient de filières de réemploi et l’ensemble est revalorisable ou recyclable : poutres de bois, chemin en panneaux de coffrage en bois, structure aérienne constituée de ronds à béton et d’un tressage en osier. La palette végétale est composée de plantes vivaces organisées en strates de couleurs de floraison qui reprennent les sept couleurs de l’arc-en-ciel.

Partager

Événements Le chant de l’Alzette

01.01.1970 | 00:00

Conférence presse LUGA 24.05.2023

01.01.1970 | 00:00

Cuvée spéciale « Millésime crémant LUGA »

01.01.1970 | 00:00

Aménagement urbain : Votre opinion compte